Totems

Mes peintures et collages sont présentés sous la forme d’une série de 25 tableaux dont les dimensions sont 149X32 cm, chacun. Le support longiligne de mes panneaux, renvoie à la forme d’un totem, mais également à l’homme et à son environnement. Le choix de ce format évoque à mes yeux la taille d’un être humain. Il renvoie l’homme à sa quotidienneté et à son destin, par l’emploi d’éléments liés à son environnement (les collages).

La nature humaine veut que certains aspects de la vie nous unissent (dans la forme, l’évolution, la condition humaine, le besoin de se nourrir, de dormir…) Nous sommes tous composés d’un ensemble d’atomes qui nous anime : l’esprit et la matière, le sang et l’énergie en constante évolution. Un visage change, se déforme, se transforme, s’exprime. (Joie, tristesse, rire, pleur) Le visage parle des sentiments.

Ainsi, dans ma pratique, je tente d’introduire une trame commune à tous les êtres humains tout en exprimant la diversité de chacun. Les têtes de mes personnages sont rouges, bleues et jaunes, blanches et noires et s’inscrivent dans la déformation. Cette notion renvoie aux sentiments que peut exprimer un visage selon les émotions.
L’élément le plus expressif est le regard qui interroge l’environnement, la mode, la vie, l’éphémère, la mort.
Dans l’ensemble, il s’agit d’un collage de divers fragments d’affiches, préalablement déchirées, formant des têtes, qui sont précisées par l’emploi des couleurs et de la peinture.

A travers mon expression plastique, je tente de détourner l’aspect séduisant des affiches publicitaires, je déchire ces images ready-made, je leur ôte leur aspect esthétique et idéalisant en espérant me rapprocher d’un aspect plus fondamental de l’être, un côté plus humain, plus authentique.
Si j’ai recours au collage puis à la peinture, c’est en quelque sorte pour m’approprier des éléments du monde environnant (les affiches) pour ensuite leur donner une nouvelle fonction.
Dans ma pratique, je préserve un langage brut, primitif, tout en y mêlant des images actuelles ou des objets du quotidien, reflets de la société.
Je crée plastiquement des associations entre l’homme et ces produits en intégrant certains objets aux figures (collages), alors qu’ailleurs le visage sera affirmé par l’emploi de la couleur pure (peinture).
Le collage joue sur les signifiants. Ebauche, superposition, rupture, dispersion… Amorce, coupure, accumulation, effacement. Cette vision plurielle et discontinue, simultanéité de signes hétérogènes, recourt au désordre, au hasard, à l’imprévu, pour produire des chocs émotifs dans la confrontation des fragments.

En réunissant ma série de totems, l’ensemble peut évoquer une foule de personnages.
Tout comme le totem désigne un groupe d’hommes, jamais un individu, ma série incarne également la collectivité. Mes totems sont liés à l’environnement urbain des sociétés industrielles, qui nous renvoie à notre époque actuelle.
Du fait que les têtes soient multiples et le plus souvent représentées de face, elles interpellent le spectateur. Ces figures solitaires répétées dans la succession renvoient l’homme à l’unicité de sa personne liée à la multiplicité des autres.

Les collages sont un moyen d’incorporer des fragments de la vie quotidienne dans le tableau (utilisation de matériaux préexistants, objets de récupération : tickets banco, plans, signes du code de la route, ..)
Cependant, l’un des totems dont les visages sont tous composés à partir d’un collage d’éléments organiques (feuilles mortes) renvoie au lien qui unit l’homme au végétal. Et simultanément, interroge le temps, l’éphémère, l’homme et l’environnement naturel.

Dans ma pratique, je privilégie la vision intuitive, le côté brut, l’imagination qui permet un mélange de cultures sur un même support, une rencontre entre le monde de l’enfant (figuration), du primitif et le monde moderne (les matériaux). Je laisse la pensée s’exprimer spontanément grâce aux couleurs que je dispose ça et là. ; elles permettent aussi l’assemblage d’éléments hétérogènes ainsi réunifiés.
La couleur constitue pour moi un élément primordial du tableau.
J’aime employer des couleurs gaies, vives et parfois un peu plus sombres. Elles sont chargées de tonalité, de sonorité, de lumière, de fantaisie et de précision. Elles sont en relation avec ma sensibilité ou mes émotions. Lorsque je peins, j’extériorise ce que j’ai vu, vécu, lu, entendu.

Mes panneaux, composés de visages se succédant, témoignent également d’un mélange de nationalités, d’un métissage, car mes influences sont variées, tout comme les couleurs et les lettres de langues étrangères qui sont parfois incorporées aux figures. Mes voyages en Afrique et en Asie m’ont ouverts de nouveaux horizons et influencent ma pratique artistique : un métissage entre la culture africaine (côté brut, récupération) et asiatique : la minutie, l’art du détail développés dans l’art oriental.
totem japonais Totem métisse Totem Totem les Orientales Totem Berlin 99
Tous droits réservés. Les modèles et peintures publiés sur ce site sont la propriété de l'artiste. Conformément aux lois, la reproduction ou l'utilisation frauduleuse sont passibles de poursuites.